Castle Course – un cousin du Old Course

Saint Andrews est la capitale mondiale du golf. Savoir si c’est exactement ici que le golf a été créé, ou si c’est juste le lieu où il s’est enraciné est un débat un peu stérile. Dans tous les cas, depuis plusieurs siècles, c’est à St Andrews que les règles et évolutions du golf ont été décidées et ont essaimées à travers le monde. Un exemple ? A l’origine, le Old Course comptait 22 trous dont certains se parcouraient dans les deux sens. Avec l’augmentation du nombre de golfeurs, le parcours a été rationalisé et ramené à… 18 trous. Et c’est pour ça que partout dans le monde, les golfs ont 18 trous !

Les sept golfs de St Andrews sont gérés par la même organisation. Même si le Old Course en est le joyau, pour lequel il vous faudra gagner le droit de jouer à la loterie, les autres parcours enrichissent les alentours, faisant de St Andrews une destination légitime pour un vrai voyage de golf.

Le Castle Course est séparé géographiquement des autres parcours, et il grimpe dans les hauteurs surplombant la mer. Il conserve une typologie Links prononcée, tant par la végétation que par l’omniprésence des ondulations. On y ajoute cependant une dose non-négligeable de montées/descentes qui en font un test de golf très intéressant.

L’écosse est la terre du golf. Le jeu y est très populaire et pratiqué par toutes les classes de la population. Il est assez raisonnable de penser que tous les écossais ont, un jour ou l’autre, tapé dans une balle avec un club. La température y est très agréable en été, souvent à l’abri de nos canicules habituelles. On s’inquiète parfois de la météo : s’il est fort probable que vous preniez quelques gouttes à un moment ou à un autre, les averses y sont généralement courtes et n’empêchent pas la pratique du golf. Alors, l’été prochain, vous partez en Ecosse ? Vous ne savez pas où jouer ? Suivez le guide 🙂

Le parcours

St Andrews oblige, on sera bien sûr tenté de comparer le Castle Course à son prestigieux aîné, le Old Course. En effet, la première question que l’on peut se poser est : pourquoi jouer un autre parcours dès lors qu’il existe le Old Course, lieu mythique par excellence ?

La réponse saute aux yeux dès l’arrivée au départ du 1 : ce parcours est juste totalement différent. Là où le Old Course s’étend à plat, le Castle Course ne va faire que monter et descendre. Alors que sur le Old Course, la vue ne porte pas très loin et qu’on n’a parfois pas trop idée d’où jouer, le Castle Course déploie un panorama grandiose au dessus des falaises du bord de mer. On a un meilleur aperçu des trous grâce au dénivelé, même si de nombreux pièges en rendent la lecture toute aussi ardue. Enfin, le Old Course est un fourmillement de joueurs et de parties s’entrecroisant (presque dangereusement). Sur le Castle Course, on retrouve une ambiance plus intimiste, face à son golf et aux éléments.

Le parcours est superbement tracé, usant de tous les reliefs naturels du terrain. La bonne compréhension des pentes et de l’endroit où finira votre balle essentielle. On n’est pas sur un simple Links plat où on envoie une mine et on réfléchit après…

St Andrews oblige, le parcours comporte de nombreux bunkers, dont certains franchement mortels, mais ils ne sont pas la principale difficulté du parcours. La gestion de la roule et des dénivelés sera beaucoup plus cruciale.

Les greens sont un peu moins roulants que sur le Old Course, mais avec beaucoup plus de pentes. Ils nous ont paru un tout petit moins réguliers, avec des balles qui pouvaient parfois sautiller un peu. Cela reste cependant tout à fait acceptable. Les greens sont un peu moins grands que sur le Old Course (en même temps, des greens de 90m, où trouver plus grands ?) mais vous risquerez tout de même de prendre régulièrement 3 putts à cause des pentes assassines. Les avant-greens sont d’ailleurs tellement ras qu’on a parfois du mal à savoir exactement où commence le green 🙂

Le parcours alterne les trous demandant de la longueur avec les trous demandant de la précision. Sur plusieurs trous, la punition pour un coup raté n’est pas de perdre sa balle mais de se retrouver avec un coup en aveugle. Le vent, comme toujours sur les links, peut totalement transformer le parcours – il peut être nécessaire de surclubber jusqu’à 2 clubs !

Le trou 17 est le Par3 signature : vous devrez passer un précipice pour atteindre un green en pente, avec un vent pouvant jouer un fort rôle. Belle équation à résoudre…

Le Club-House

Un beau Club House circulaire ouvre les baies vitrées de son restaurant sur la mer. Un endroit charmant pour se réchauffer avec une soupe après un parcours venteux ou goûter l’un des nombreux whiskys qui font pour certains le charme d’un voyage en Ecosse 🙂

Un practice bien organisé vous permettra de vous échauffer. On le signale car bien souvent en Ecosse, c’est un simple filet pour taper quelques balles, quand il y en a un…

Le trou 9 ramène au Club House, et on peut donc profiter des toilettes, ainsi que d’un Halfway House. Cet espèce de drive-in vous permet un ravitaillement rapide grâce à un coup du téléphone stratégiquement placé au départ du trou.

L’accueil, comme partout en Ecosse, est chaleureux et attentif sans être obséquieux. Très agréable.

Notre Avis

Le Castle Course est probablement le parcours de St Andrews le plus atypique. En effet, les autres parcours s’étendent sur la morne plaine comprise entre le R&A et les plages. Ici, le décor est plus impressionnant et on a une meilleure vue d’ensemble.

Le tracé est bien pensé, avec des trous spectaculaires. La lutte sera ardue, car les mauvais coup sont difficiles à récupérer. Vous devrez bien souvent passer en mode “bogey” si vous commettez une erreur. Ici, les recovery extraordinaires sont rares – savourez les !

Le parcours est aussi l’occasion s’éloigner un peu de la frénésie entourant les parcours de la ville : touristes, officiels, nombreux joueurs… Retour à un peu de calme et de sérénité. Peut-être idéal pour “couper” une journée au milieu des autres parcours ?

Et un dernier conseil… au 17, jouez plutôt un peu long 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *