Al Maaden – oeuvre d’art

Al Maaden est un parcours situé au centre d’un programme immobilier ambitieux, initié par une grosse entreprise de construction marocaine. Hélas, une importante crise a mis un grand coup d’arrêt au projet, et ce n’est que récemment que Al Maaden a commencé à renaître de ses cendres. Une nouvelle direction dynamique s’emploie à mettre à niveau le parcours.

Le Maroc est l’une des destinations golfique privilégiée des européens. Météo clémente, absence de décalage horaire, vols low cost, vie peu chère… et globalement francophone. Pas étonnant que de nombreuses personnes y passent une retraite agréable 🙂

Marrakech est la principale destination pour le golf. Ce sont pas moins de treize parcours de golf qui ont poussé autour de la ville – la plupart au cours de la dernière décennie. Quels sont les parcours les plus intéressants ? Les plus accueillants ? PlanetFairway vous guide.

Le parcours

Les deux principales spécificités d’Al Maaden sont ses bassins rectangulaires (sujets d’âpres discussions entre le paysagiste et l’architecte) et sa collection d’œuvres d’art.

Les bassins rectangulaires donnent vraiment du cachet aux trous qui les longent ou les survolent. Certes, on ne cherche pas ici à faire croire à du “naturel”, mais ces constructions géométriques, avec leurs lignes entrecroisées sont esthétiquement admirables. Les vues aériennes des trous laissent rêveurs – mais on en profite également bien sur le parcours.

Ces bassins sont d’ailleurs l’objet du trou le plus spectaculaire : le 12, un PAR3 qui survole les bassins avec un carry assez lointain… Peu permissif 🙂

On a le même type de configuration sur un autre PAR3, mais dont le départ n’offre pas une vue aussi dégagée et donc moins spectaculaire.

D’une manière générale, l’entretien était plutôt bon, même si on sent que le parcours revient de loin. Les fairways et les greens sont presque totalement récupérés et ne posent aucun soucis golfique – uniquement un peu d’esthétique.

Le parcours est très agréable, avec un tracé varié : de l’eau, des bunkers, des doglegs… On ne s’ennuie pas. C’est assez spécifique à Marrakech de voir se côtoyer ces golfs modernes avec les golfs plus anciens et plus “linéaires”. Le parcours termine sur un 18 compliqué, qui vous donnera un petit goût de “reviens-y pour mieux faire” (ou de “abandonne le golf”, suivant votre humeur) 🙂

Le parcours abrite d’autre part une véritable collection d’œuvres d’art. Des grandes sculptures, installations, totems et autres joyeusetés… Très diverses, c’est un véritable plaisir de les découvrir dans chaque recoin. Et honnêtement : l’idée est fabuleuse ! A quand le “1%” golf, comme dans les lycées : consacrer 1% du budget de la construction d’un parcours à l’acquisition d’œuvres d’art ? Il est sûr que cela stimulerait la créativité des artistes autour du golf et ferait des parcours des lieux d’exposition à ciel ouvert. Bref, un exemple à suivre ! Il ne faut pas se cantonner à la sempiternelle statue, fontaine ou sculpture à l’entrée du club house. On veut de la culture partout ! 🙂

Le Club-House

De construction similaire au reste du parc immobilier, son entrée est peu impressionnante, on ne sait pas trop par où passer… Mais c’est parce que le club house est essentiellement tourné vers sa fabuleuse terrasse, donnant (là encore) sur un splendide bassin rectangulaire. De gigantesques papillon en métal l’intègrent à la collection artistique du parcours. Les tables et chaises longues donnent sur ce panorama, et il existe même un zone d’aspect très VIP, totalement intégrée au milieu du bassin… Superbe.

Les vestiaires sont agréables et bien tenus.

Des toilettes sont stratégiquement réparties sur le parcours – la propreté allant de convenable à “un peu juste”.

Détail qui peut avoir son importance pour certains : on peut jouer en voiturette, en chariot ou avec un cadet local.

Notre Avis

Lors de notre passage en Février 2019, on a pu constater les efforts réalisés pour faire renaître ce parcours. Son tracé très agréable mérite plusieurs passages, afin d’en maîtriser les rouages. On ne peut qu’espérer que le projet actuel de remise à niveau perdure car Al Maaden mérite d’être reconnu au même niveau que certains de ses prestigieux voisins. La vue sur l’Atlas lorsque le ciel est dégagé est splendide ! Et on ne se lasse pas de ces orangers longeant le parcours.

La collection d’œuvres d’art est la cerise sur le gâteau : on se surprend à attendre avec impatience la prochaine trouvaille. Et en cas de jeu un peu lent, leur observation est un bon moyen de passer le temps.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *