Playa Mujeres – attention les yeux

Le parcours de Playa Mujeres, près de Cancun, est en face de l’île Mujeres, l’île aux femmes.

Il est caché dans une zone “privée” avec des gardes à l’entrée, qui donne sur toute la péninsule. De nombreux resorts très luxueux réservent ainsi des plages paradisiaques à leurs clients.

Playa Mujeres permet de se sentir dans la peau de millionnaires pour quelques heures 🙂

Assez proche de Cancun, le parcours est de toute façon en face de l’une des attractions principales de coin : l’île Mujeres. Il est relativement possible de combiner les deux dans la journée, pour peu qu’on soit levé tôt (jet lag oblige). Il est d’ailleurs moins cher et plus “local” de traverser par le bateau près de cette péninsule plutôt qu’au départ très touristique du port de Cancun.

Le parcours

L’entretien du parcours est irréprochable. Tout est beau et entretenu. Le sable des bunkers est tellement agréable qu’on fait exprès de jouer dedans (!).

Nous avons découvert une nouveauté, probablement commune pour la clientèle américaine : la girl-cart. En gros, il s’agit d’une charmante petite dame, qui roule en sens inverse sur le parcours avec une petite voiturette aménagée, et qui vous propose, tous les 3-4 trous, rafraichissements et snacks. Le tout étant inclus dans le prix du green fee. Mazette, on se sent chouchoutés 🙂

Le tracé de Greg Norman recèle quelques surprises, et joue admirablement avec le panorama et les spécificités de la région : jungle, sable, mer… Il convient de ne pas trop égarer ses drives, car l’eau est assez souvent en jeu.

Les greens sont superbes, très roulants – on se croirait sur les plus beaux parcours marocains.

Une particularité du tourisme “golfique” est qu’il donne souvent l’occasion d’approcher la faune locale de bien plus près que dans toutes les zones conseillées. Hé, les animaux ne sont pas fous : de belles zones de végétation, avec assez peu de passage, où personne ne les chasse… ils ont tôt fait d’adopter ce lieu agréable.

Et donc, c’est l’occasion d’apercevoir son premier crocodile à quelques dizaines de centimètres du fairway… Gloups… On était prévenus par des panneaux, mais on n’y croyait pas.

Cultive toi avec PlanetFairway : il ne faut pas trop s’approcher d’un crocodile dans ce genre de situation, car il peut se propulser presque instantanément jusqu’à deux fois sa longueur, soit 5-6m… Généralement placide si on ne lui cherche pas noise, nous ne saurions trop vous conseiller une prudente distance de sécurité, quitte à abandonne votre balle – j’aurai tendance à vous accorder un drop gratuit 🙂

On peut également apercevoir d’autres animaux : oiseaux, hérons, iguanes et rongeurs…

Le Club-House

Luxueux, des boys viennent prendre en charge vos sacs sur le parking, et vous les retrouverez à la fin, clubs nettoyés et sac épousseté.

D’une manière générale, le service est ahurissant, pour nous qui avons l’habitude des clubs européens. Bouteilles d’eau glacées dans la voiturette, serviette humide fraiche à la fin du parcours, cart-girl, etc…

L’architecture est splendide, on est dans la veine des grands golfs de grandes zones touristiques. Pour autant, le parcours n’était pas très peuplé, voir presque vide, en cette période de noël.

 

Notre avis

Premier contact avec le golf haut de gamme, nous avons été bluffé par ce parcours.

La qualité de service et l’entretien sont particulièrement remarquables, et on ne peut que regretter que la plupart de nos golfs européens semblent considérer le client comme une nuisance nécessaire 🙂

Un peu sélectif sur l’aspect financier, on peut trouver de bonnes réductions sur internet, qui le rendent très abordable pour un golf de ce niveau.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *