Kidjaberg – vue sur le lac

L’Islande est la terre du feu et de la glace… et également une terre golfique. Pensez, sur 300.000 habitants, 30.000 jouent au golf, sur 80 parcours. C’est comme si à Nice, il y avait 80 parcours et que 10% de la population jouait au golf !

Bon, bien sûr, la saison est courte : Mai à Septembre, il s’agit de dérouiller rapidement son swing. Par contre, en Juin et Juillet, l’ouverture des parcours est sans commune mesure : 24h par jour, grâce au soleil de minuit. Et après un parcours, rien de mieux que de tremper dans l’un des nombreux bains chauds d’une piscine publique.

Bref, le golf en Islande est atypique, et ses parcours le sont tout autant.

Kidjaberg est un parcours situé à 1h30 de Reykjavík, et s’intègre parfaitement dans la visite du Cercle d’Or, ou avant de prendre la route n°1 vers l’Est.

Le parcours

Le parcours est situé entre la rivière Olfusa (je vous fais grâce des accents et autres cédilles bizarres, en “francisant” les noms) et le lac Hestvatn. On a donc couramment vu sur l’eau, même si celle-ci n’entre pas trop en jeu.

Les fairways sont très bons, alors qu’on s’attendait plutôt à des zones très humides. L’herbe est dense et bien entretenue. Les greens sont aussi très corrects (et généralement de bonne dimension). La balle pitche très peu, l’ensemble est bien plus sec que ce que le climat pourrait laisser supposer.

Plusieurs trous en aveugles, dont tout simplement le 1. A plusieurs reprises, on attaque les greens par le bas, et on ne connait donc pas trop le dosage, même si les panneaux sont plutôt précis. Quand les fairways sont droits, ils sont généralement en montée ou en descente.

Le trou 7, par3, est probablement le plus iconique du parcours, avec une vue magnifique sur les environs.

Globalement, on ne perd pas trop sa balle, les roughs sont plutôt pardonnants., même si l’herbe y est très épaisse et qu’il faut envoyer du jus pour s’en extraire.

Le 18 est l’occasion d’un beau gros drive, si on passe la butte. La balle roulera alors longtemps, permettant de taquiner les records de mise en jeu.

On a apprécié le soin donné aux détails : supports pour les râteaux, mètre pour le concours de précision, panneaux donnant de nombreuses indications…

Le Club-House

Élégant et agréable, l’accueil y est sympathique. Comme souvent en Islande, le proShop est réduit à sa plus simple expression (gants, tees, balles, etc…) et les vestiaires sont très simples. Les membres ne doivent pas avoir l’habitude de prendre une douche sur place.

Le club dispose tout de même d’un vrai restaurant, ce qui n’est pas toujours le cas. D’une manière générale, la nourriture est hors de prix en Islande, mais les golfs ne sont pas plus cher qu’ailleurs et on y mange plutôt mieux. Classiquement, il est proposé “soupe et pain” pour les repas de midi.

On trouve des toilettes sur le parcours. La voiturette n’est pas obligatoire, mais on a été étonné qu’en Islande, de nombreux membres arrivent avec leur propre voiturette sur une remorque !

Notre avis

Très bon entretien pour ce parcours à proximité de Reykjavík sans en être trop proche. On n’y croise donc pas la foule qui peut se presser sur les parcours de la capitale.

Le parcours est agréable et varié. Sa principale difficulté nous a paru être dans les greens cachés ou sur-élevés. Le parcours gagne donc probablement à être joué plusieurs fois pour s’améliorer une fois qu’on connait chaque trou.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *